La revue Viandes et produits carnés

La revue française de la recherche en viandes et produits carnés  ISSN  2555-8560

flickrfacebooktwitterdiggstumbleuponfeed

 ENVIRONNEMENT

 
 

Production et consommation d’énergie frigorifique dans la filière viande

| Résumé de l'article | Article au format livre flash | Article au format PDF |

Intérêt technico-économique de solutions d’amélioration de la production-consommation d’énergie frigorifique en abattage-découpe-transformation de viandes bovines.

Le secteur agroalimentaire est responsable à lui seul de 57% de la consommation industrielle nationale d’électricité consacrée à la production de froid : le secteur des viandes et produits carnés en est l’un des premiers consommateurs. L’évolution du contexte économique d’accès à l’énergie mais aussi, tout simplement, les limites de l’efficacité énergétique des systèmes disponibles actuels justifient de s’interroger sur les possibilités d’améliorations techniques et économiques de la production de froid.

energie frigorifique image redDe plus, la production et l’application du froid mobilisent une part importante des investissements nécessaires en abattage – découpe – transformation des viandes. La production frigorifique mobilise, selon le niveau d’activité et l’espèce, entre 50 et 70% du total de la consommation électrique des outils d’abattage-découpe-transformation. Le tarif de l’électricité ne cessant d’augmenter depuis 2000, l’enjeu économique pour le secteur est donc loin d’être négligeable.

Les enjeux de qualité (conséquences de non-homogénéité des conditions de traitement en chambre froide,…), de sécurité et d’environnement (au regard des fluides utilisés ou des installations aéroréfrigérantes) peuvent aussi justifier des changements des conditions de production et d’utilisation du froid.

Lire la suite...

Vers une gestion durable des effluents d’abattoirs

| Résumé de l'article | 

Méthanisation des jus d’essorage-pressage des sous-produits d’abattage

Les entreprises du secteur de l’abattage sont à l’origine de rejets liquides importants susceptibles d’être chargés en polluants organiques et ce d’autant plus qu’elle possède sur site des systèmes de pressage des sous-produits animaux. La méthanisation peut constituer une solution séduisante, car novatrice et durable, à cette problématique.

effluents image redUne étude préalable intitulée «Traitements de réduction du volume des sous-produits d’abattage par filtration-essorage-pressage» a permis d’identifier et de tester des techniques simples à mettre en place pour réduire les quantités de sous-produits à évacuer des sites d’abattage et de découpe. 

Cependant, la contrepartie majeure de ce système optimisé est de générer des jus relativement chargés en pollution organique. La méthanisation, processus naturel de dégradation biologique de la matière organique réalisé en absence d’oxygène, appelée aussi fermentation, aboutit à la formation d’un gaz combustible appelé biogaz (CH4 et CO2 pour l’essentiel) et d’un résidu liquide ou solide appelé digestat. Cette alternative, qui permet une dégradation de la matière organique couplée à une production de biogaz directement valorisable sur site, apparaît donc comme une solution d’intérêt à la problématique de la gestion des jus d’essorage-pressage des sous-produits d’abattage.
L’objectif principal de cette étude est donc d’évaluer la faisabilité d’un traitement des jus d’essorage-pressage des sous-produits d’abattage par méthanisation.

 

Lire la suite...

L’impact environnemental des emballages

| Résumé de l'article | 

Comment choisir parmi les différentes solutions proposées ?

Le Grenelle de l’environnement a mis un coup d’accélérateur sur le désir de bien faire en matière d’environnement, et on parle déjà d’affichage environnemental à l’horizon 2011. Par ailleurs, les emballages sont souvent sur la sellette et le consommateur devient de plus en plus critique sur la notion de « sur emballage ». Aujourd’hui les fabricants montrent une vraie volonté de prise en compte des aspects environnementaux. Alors que faire ? Et que peut-on faire sans augmenter le coût ?

emballages image redQuelle solution d’emballage choisir pour les viandes et produits carnés lorsqu’on se soucie de l’environnement ?
L’objet de l’article est de clarifier ce qui semble important de faire d’un point de vue environnementil en suivant une démarche structurée. On montrera qu’il est possible de quantifier les pistes d’améliorations et dès lors, d’avoir une aide pratique pour optimiser les choix. Malheureusement, toutes les solutions d’amélioration ne sont pas possibles pour emballer les produits carnés compte tenu des contraintes de ce marché : alimentarité et conservation.

Lire la suite...


qrcode vpc

Pour Accéder au site V&PC depuis votre smartphone,
veuillez scanner ce flashcode.


Mentions légales

Politique de confidentialité

Contacter VPC

  • Adresse :    ADIV - 10, Rue Jacqueline Auriol
    ZAC du Parc Industriel des Gravanches
    63039 CLERMONT-FERRAND cedex 2