Impacts environnementaux et services écosystémiques de l’élevage bovin français

Impacts environnementaux et services écosystémiques, quelles méthodes d’évaluation pour l’élevage bovin viande en France ?

Au cours des dix dernières années, l’Analyse du Cycle de vie (ACV) a été adaptée au secteur agricole. Des méthodologies communes ont été développés et utilisés en production animale afin d’évaluer les pressions sur l’environnement. Ces méthodologies axées sur les impacts traditionnels tels que le changement climatique, l’acidification atmosphérique ne couvrent pas la biodiversité et les services écosystémiques. Complexe, multidimensionnel par nature et dépendant du contexte, leur évaluation souffre de l’absence d’indicateurs simples. Alors que le secteur de l’élevage, principal utilisateur des ressources foncières, contribue aux services écosystémiques (ESS) qui profitent à la société, il est essentiel que l’analyse environnementale intègre la multifonctionnalité des systèmes de production animale. Pour augmenter la pertinence des méthodologies dans le secteur de l’élevage, les méthodes doivent ainsi être capables de refléter l’éventail des effets préjudiciables mais aussi bénéfiques des systèmes d’élevage. Plusieurs approches ont été testés et proposent des facteurs de caractérisation permettant de faire converger ACV et services écosystémiques, mais des études complémentaires sont nécessaires pour mieux tenir compte de l’échelle du paysage, de la diversité génétique, de la situation de référence, etc.