Elevage bovin et changement climatique

Contexte européen et international autour du changement climatique et de l’élevage bovin, empreinte carbone de la viande et initiatives de la filière viande bovine française

Ces dix dernières années, le contexte autour du changement climatique a fortement évolué. Les rapports de la FAO, le Grenelle de l’Environnement en France, les conférences internationales sur le climat sont autant d’éléments ayant contribué à une prise de conscience du lien entre les activités humaines, dont l’agriculture, et le changement climatique. Dans ce cadre de nombreuses investigations ont été conduites au niveau européen et international afin de préciser les mécanismes d’émission de Gaz à Effet de Serre (GES) et la contribution de l’élevage au changement climatique. Plusieurs pays (Etats Unis, Nouvelle Zélande, Italie, Pays Bas) ont fixé des objectifs de réduction des émissions des GES associées à l’élevage et de l’empreinte carbone du lait et de la viande. D’autres pays (Irlande, France) ont lancé des démarches bas carbone en fermes.
Alors qu’en France l’empreinte carbone moyenne de la viande bovine avoisine 14 kg CO2 eq/ kg poids vif, de nombreux leviers sont identifiés pour réduire les émissions de GES et accroître la contribution au stockage de carbone. Pour leur mise en œuvre en exploitations, un vaste programme européen intitulé LIFE BEEF CARBON a été mis en place. Impliquant 2 000 éleveurs français, Irlandais, Italiens et Espagnols, il vise une réduction de 15% de l’empreinte carbone de la viande bovine à échéance de 10 ans.